Accueil > Historique du projet > L’Agence française pour la biodiversité
L’Agence française pour la biodiversité Imprimer Envoyer

Un établissement public de l'État


Contexte et enjeux

Le milieu marin couvre les deux tiers du globe.
Il abrite une biodiversité encore largement méconnue et génère de nombreuses activités économiques.
Le littoral concentre une part importante de la population mondiale et il est une zone récréative pour un public encore plus large. Ces fonctions économiques et sociales sont dépendantes du bon état de santé et de conservation du milieu marin.

Dans le monde, les aires marines protégées sont encore peu nombreuses. Néanmoins, elles font l’objet de programmes de développement ambitieux tant au niveau mondial (Convention sur la diversité biologique) qu’au niveau des conventions de mers régionales.

La France, second espace maritime au monde (avec onze millions de km2, dont 97% en outre-mer), est particulièrement concernée par ces enjeux.
Le Grenelle de la mer, initié en 2009 par le Ministère du Développement durable, a fixé un objectif clair et ambitieux pour la gestion et la protection de cet espace marin : convertir 20% des zones sous juridiction française en aires marines protégées d’ici à 2020.

Les aires marines protégées
Les aires marines protégées permettent de gérer des espaces délimités en fonction de l’intérêt du patrimoine naturel (espèces ou habitats remarquables par exemple), de l’importance des fonctions écologiques (frayères, nourriceries, zones de forte productivité, étapes migratoires…) et de la nature des usages (pêche et aquaculture, tourisme, extraction de matériaux….).
Elles ont un objectif de protection du milieu marin, associant la plupart du temps le développement durable des activités humaines.
Les aires marines protégées offrent un cadre de gouvernance et des moyens adaptés.

En France, il existe neuf catégories d’aires marines protégées :
- des parcs nationaux,
- des parcs naturels régionaux,
- des réserves naturelles,
- des aires de protection de biotope,
- des sites Natura 2000,
- des parties du domaine public maritime confiées au Conservatoire du littoral,
- des parcs naturels marins,
- des zones de conservation halieutiques,
- des réserves nationales de chasse et de faune sauvage ayant une partie maritime.

Une agence nationale pour les aires marines protégées
Créée par la loi du 14 avril 2006, l’Agence des aires marines protégées était un établissement public à caractère administratif placé sous la tutelle du Ministère en charge du développement durable.
L’Agence avait son siège à Brest et était présente sur les trois façades maritimes métropolitaines et en outre-mer, aux Antilles, en Polynésie et en Nouvelle-Calédonie.

L’Agence des aires marines protégées avait pour missions principales :
- l’appui aux politiques publiques pour la création et la gestion d’aires marines protégées,
- l’animation du réseau des gestionnaires d’aires marines protégées,
- la gestion des moyens humains, techniques et financiers mis à disposition des parcs naturels marins, ou d’autres aires marines protégées qui lui seraient confiées,
- l’appui technique aux conventions de mers régionales (Caraïbes, Atlantique nord-est, Méditerranée, océan Indien, Pacifique sud et Antarctique).

L'Agence française pour la biodiversité

Le 1er janvier 2017, l’Agence des aires marines protégées (dont dépend le Parc naturel marin du golfe du Lion), l’Atelier technique des espaces naturels, l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques et Parcs nationaux de France ont regroupé leurs compétences pour créer l’Agence française pour la biodiversité.

L'Agence française pour la biodiversité (AFB) est un établissement public du ministère de la Transition écologie et solidaire. Elle exerce des missions d’appui à la mise en oeuvre des politiques publiques dans les domaines de la connaissance, la préservation, la gestion et la restauration de la biodiversité des milieux terrestres, aquatiques et marins. Elle vient en appui aux acteurs publics mais travaille également en partenariat étroit avec les acteurs socio-économiques. Elle a aussi vocation à aller à la rencontre du public pour mobiliser les citoyens en faveur de la biodiversité.

L'Agence regroupe 1200 agents sur l'ensemble du territoire. L'AFB est organisée en trois pôles : Brest (pôle mer), Montpellier (pôle scientifique et communication), Vincennes (pôle administratif). Elle est présente sur tout le territoire métropolitain et en outre-mer).



Pour en savoir plus :

Consultez le site internet de l'Agence : www.afbiodiversite.fr