Accueil > Le parc > Les enjeux
Les enjeux Imprimer Envoyer



Grande cigale de mer © Emmanuelle Rivas / Dauphins communs © Gilles Saragoni / Grande nacre © Nicolas Dalias


La concentration, la diversité et la complexité des écosystèmes présents dans l’espace maritime du parc sont exceptionnels, tant en termes d’habitats et de paysages qu’en termes de faune et de flore associées.
Sur les dix espèces sous-marines qui bénéficient d’une protection en France, huit sont présentes dans le périmètre du parc : le mérou brun, la posidonie, l’oursin diadème, la grande nacre, la datte de mer, la grande cigale, la tortue caouanne et les cétacés. La présence d’autant d’espèces protégées confirme le caractère d’exception de cette partie du golfe du Lion occidental.

Le Parc doit devenir une zone de référence, pour l’acquisition de connaissances et le suivi du milieu marin et de ses écosystèmes comme pour la diffusion des informations auprès des acteurs concernés et de la population.



Posidonie, Grande nacre et castagnoles / Plongeur sur coralligène © Mathieu Foulquie

Espace maritime précieux, d’une fragilité renforcée par la proximité de la surface de certains écosystèmes, cette partie occidentale du golfe du Lion est également très convoitée.
Sensible aux pollutions, aux pressions touristiques et industrielles et aux conséquences des activités maritimes, cet espace maritime doit être protégé, afin de mieux résister aux bouleversements naturels.

Le Parc doit introduire dans la gestion de son périmètre une cohérence qui favorise un développement des activités humaines compatible avec l’exigence de préservation du patrimoine naturel marin.



Port de commerce maritime à Port-Vendres © Marie Forissier / Baignade à Collioure © Mickaël Marroleau

La mer est un facteur essentiel du développement économique local. Les activités maritimes sont en pleine évolution : aux économies traditionnelles (pêche, commerce, transport de passagers, etc.) se superposent des activités nouvelles, principalement associées au développement touristique.
Les effets de ces activités sur le milieu naturel sont mal connus. Il est pourtant indispensable de concilier le développement économique de cette région, dont le taux de chômage est l’un des plus élevés de France, et la préservation de la biodiversité marine.

Telle est l’ambition du Parc naturel marin : mobiliser les volontés pour que soit préservé l’avenir de ce morceau de Méditerranée qui abrite tant de richesses et fait vivre tant d’hommes.