Herbier de posidonie

Les herbiers de posidonie forme de véritables prairies sous-marines où de nombreuses espèces viennent se nourrir et se reproduire.

Une plante à fleur

Les herbiers de posidonie sont retrouvés uniquement en Méditerrané. Au sein du Parc naturel marin, ils sont retrouvés de façon discontinue, à moins de 20 mètres de profondeur, le long de la côte rocheuse.

La croissance verticale des herbiers est extrêmement lente, elle se situe entre 1 et 2 cm en moyenne par an.

À l'automne, lorsque l'été a été particulièrement chaud, il est possible d'observer des fleurs dans les herbiers. Grâce à cette floraison, les herbiers augmentent leurs capacités de développement et leur diversité génétique. Des fleurs ont notamment été observées en septembre et octobre 2018 et 2019 au sein du Parc naturel marin.

 

Herbier de posidonie, habitat emblématique de la Méditerranée

Fleur d'herbier de posidonie (batterie)

Bruno Ferrari / Office français de la biodiversité

Fleur d'herbier de posidonie (batterie)

Bruno Ferrari / Office français de la biodiversité

Herbier de posidonie, habitat emblématique de la Méditerranée

Posidonies (Posidonia oceanica) accrochées à la paroi rocheuse

Emmanuelle Rivas

Posidonies (Posidonia oceanica) accrochées à la paroi rocheuse

Emmanuelle Rivas

Un rôle important

L’herbier joue un rôle important dans le milieu marin :

  • Il produit de grandes quantités d’oxygène, jusqu’à 14 L/jour/m2.
  • Il héberge de 20% à 25% des espèces animales et végétales connues en Méditerranée. Ils forment à la fois un abri, une frayère et une nurserie pour ces espèces. Les espèces animales, en particulier les poissons d’intérêt économique pour la pêche, y trouvent nourriture et protection.
  • Il améliore la clarté des eaux (en piégeant les particules en suspension, il favorise la décantation et la sédimentation)
  • Grâce à ses racines, il protège la frange côtière, par atténuation de la puissance des vagues, de la houle et des courants.

Menaces

Strictement protégée au niveau français depuis 1988, la posidonie continue pourtant de régresser dans toute la Méditerranée, avec un état de conservation qualifié de défavorable par les dernières études.

Cette régression est principalement liée aux activités humaines (ancrage entre autre) ; des causes naturelles interviennent également (surpâturage par des herbivores tel l’oursin comestible ou la saupe).

Dessin illustrant l'impact du mouillage forain sur les herbiers de zostères

Ancrage Forain dans les herbiers

Maxime Aubinet

Ancrage Forain dans les herbiers

Maxime Aubinet

Ancrage dans les fonds clairs pour évitez d'impacter les herbiers

Ancrage dans les fonds clairs

Maxime Aubinet

Ancrage dans les fonds clairs

Maxime Aubinet

Je m'implique

Afin de ne pas impacter les posidonies : 

  • ancrez dans les fonds clairs (sableux ou vaseux) et évitez les fonds foncés (herbiers et fonds rocheux), 
  • mettez vous à l’abri des vagues et des vents dominants, en plus de mettre l’équipe et le bateau en sécurité, cela réduit le mouvement de la chaîne sur le fond, 
  • plusieurs dispositifs d’amarrage permettent également de réduire l’impact sur le milieu : dispositif avec orin et bouée flottante, ancre flottante.